Création d'un Revenu de base de la dignité

La précarité et la pauvreté frappent de plus en plus de personnes :
- Les jeunes majeurs qui, une fois arrivés en fin de scolarité ou de formation , n'ont aucun revenus en attendant de trouver un emploi ;
- Les familles monoparentales dont les mères occupent souvent un emploi mal rémunéré (femmes de ménages, service à la personne) et dont les enfants sont, de ce fait, livrés à eux même pendant de longues heures, ce qui laisse la porte ouverte à la délinquance sociale (délinquance liée à la pauvreté) ; Quant à celles qui occupent un emploi mieux rémunéré, elle consacrent une grande part de leur revenu à payer la garde ou les activités extra-scolaires de leurs enfants.
- Les travailleurs indépendants (auto-entrepreneurs, journalistes pigistes, agriculteurs, artistes, etc) dont les revenus sont inférieurs au SMIC ;
- Les personnes sans emploi, arrivée en fin de droit concernant l'allocation chômage ou au RSA ;
- les handicapés physique ou moteur ;
- les personnes âgées aux retraites inférieures SMIC ;
- toutes les personnes que les accidents de la vie ont précipité dans la pauvreté.
Un revenu de base distribué par L’État permettrait d'assurer un niveau de vie digne à tous les foyers de France, à endiguer la délinquance sociale (notamment la délinquance juvénile) voire même à lutter contre les fléaux sociaux et maladies liées à la pauvreté.
Il permettrait par ailleurs aux personnes œuvrant ou désireuses d’œuvrer à l'amélioration du bien-être de la collectivité (soutien scolaire, entretien d'espaces verts ou de jardin potagers collectifs, visite des personnes âgées, des personnes hospitalisées ou des prisonniers isolés, solidarité de proximité, etc.) de dégager du temps sans se soucier de la contrainte matérielle.
Comment financer ce revenu de base ? Tout simplement en taxant les transactions financières ou en rétablissant l'ISF par exemple.
Ainsi, une part du PIB de la France serait distribuée sous forme de revenu de base pour permettre à tout un chacun de vivre dignement.
Il serait versé à tous les foyers dont les revenus (hors prestations sociales) n'atteint pas un montant minimum par personne (un "coût de la vie" par tête à définir).
Il se substituerait à toutes les prestations sociales, ce qui serait une simplification bureaucratique et serait bien sûr indexé sur l'inflation.
Ce revenu de base serait évidemment non-imposable.

Proposé par Confluences dans Affaire sociale et solidarité Mis en favoris par 4 personnes
93%
  • 28/01/2019 20:56  

    Et pourquoi pas un revenu universel pour tous ?

    • 30/01/2019 22:30

      Bonjour,
      Votre proposition est très intéressante mais il faudra faire attention car les entreprises (notamment les grandes multinationales) demanderaient à baisser les salaires et ces entreprises s'enrichisserait encore plus... donc nous aurions peut-être un problème avec la redistribution des richesses non?

      Merci de votre retour

    • 03/02/2019 10:31

      suis ok ! en effet ! ça simplifierait ! plus assedic ! plus pole emploi ! plus a attendre caf désespérément ds mon cas ! et bien d'autres ! 700e /mois sans apl ni cmu ! plus de démarches dossiers pour aller chercher aides que l'état paye !!!tous à 1500 e minimum !

    • 08/02/2019 19:19

      Des premiers retours de l'expérimentation du revenu de base en Finlande.
      Je crois que je vais me coller à écrire une proposition sur le sujet :)

      https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/finlande-le-revenu-de-base-sans-effet-sur-l-emploi-un-an-apres-sa-mise-en-route-806785.html

  • 02/02/2019 22:21  

    et meme les caisses de retraite

  • 08/02/2019 00:02  

    Oui mais 1500 euros pour l'État, ne serait-il pas trop important ?
    C'est les grandes entreprises qui créés la richesse, c'est à elle de redistribuer les ressources (augmentation du salaire par les grandes entreprises) !
    Pour ce qui est de la supression totales des aides (pour qu'elles soient absorbés par le revenu universel) je suis partagée car par exemple même en touchant 1500 euros par mois, si je dois me faire hospitaliser, les frais seront colossaux (radio, opération, etc...) Je ne pense pas pourvoir y financer par le revenu universel... Donc comment faire ?

  • 14/02/2019 22:04  

    Uniquement si on réduit pas d'autres aides sociales pour la financer

3000 caractères maximum
2018 Bifrost v1.0 - À propos du site